Comment préserver la batterie de son VTT électrique ?

batterie vtt electrique

Quel que soit le type de batterie que vous utilisez sur votre VTT électrique (lithium, Ni-MH, batterie au plomb…), il est important d’en prendre soin ! Non seulement, c’est la batterie qui fait la puissance de votre vélo électrique, mais c’est aussi elle qui vous coûtera le plus cher à remplacer ! En moyenne, la batterie représente à elle seule 30 à 50 % du prix initial de votre VTT électrique. Préserver sa batterie, c’est donc aussi rentabiliser son achat ! Voici donc quelques conseils pour que votre batterie reste en bon état le plus longtemps possible.

Connaître les spécificités de votre type de batterie

Tout d’abord, il est important de bien faire la distinction entre les différents types de batterie, car les précautions d’utilisation ne seront pas forcément les mêmes.

Il en existe 3 types:

  • Les batteries au lithium sont les plus courantes. On distingue deux types de batteries au lithium, les batteries Li-ion, et les batteries Li-Po (lithium polymère). L’avantage des batteries au lithium est qu’elles sont recyclables, elles sont moins lourdes que les batteries en plomb traditionnellement utilisées, et elles sont deux fois plus performantes et durables (elles peuvent tenir jusqu’à 1500 cycles de charge).
  • Les batteries au plomb ont, elles, été peu à peu abandonnées car elles sont lourdes ; peu performantes car extrêmement sensible à l’environnement, notamment le froid ; et elles se détériorent vite. On les trouve encore sur les vélos électriques les moins chers, mais l’économie initiale n’est pas forcément rentable puisqu’elles doivent être remplacées au bout de 400 cycles de charge en moyenne.
  • Une autre alternative aux batteries en plomb sont les batteries au nickel (Ni-MH), moins lourdes et légèrement plus durables (jusqu’à 500 cycles de charge). Cependant, comme les batteries au plomb, elles se détériorent vite et sont très sensibles à la manière dont on les charge. Avec ce type de batterie, il vous faudra donc être très vigilant pour éviter qu’elles ne se déchargent toutes seules.

Lire les instructions du fabricant

La première chose à faire pour être sûr de bien préserver sa batterie, est de suivre à la lettre les instructions fournies par le fabricant de la batterie. On estime qu’une batterie perdra en moyenne 10 % de ses performances par an : il ne tient qu’à vous de faire en sorte de réduire ce chiffre !

En fonction de la composition chimique de la batterie, de sa fabrication, et d’autres facteurs techniques divers, le constructeur sera le mieux placé pour vous aiguiller sur les meilleurs gestes pour en prendre soin. Lisez donc le mode d’emploi !

Pour vous donner un exemple, certains fabricants conseillent de charger la batterie à 100 % avant de vous en servir pour la première fois ; tandis que d’autres vous préconisent de les décharger à fond, puis de les charger jusqu’à 100 %, avant de vous en servir.

Recharger sa batterie au bon moment

Sachez qu’il y a des moments propices pour recharger votre batterie. Il est en effet déconseillé de recharger la batterie avant chaque utilisation, ce qui ne ferait que la détériorer et réduire ses performances.

Il faut d’abord savoir que les batteries ont tendance à se décharger avec le temps. Ainsi, même si votre vélo électrique est dans votre garage tout l’hiver, prenez soin de recharger vos batteries une fois par mois. Il est en effet déconseillé (autant que possible) d’attendre qu’elles soient complètement à plat pour les recharger ! De même, si vous utilisez souvent votre vélo électrique, rechargez votre batterie lorsqu’il lui reste peu d’autonomie. Cela vous évitera en même temps de vous retrouver en panne de batterie en plein milieu du trajet !

Pensez également, lorsque vous la mettez à charger après utilisation, à attendre qu’elle retombe à température ambiante.

Autre conseil important : évitez d’acheter une batterie d’avance « au cas où ». En effet, le temps que vous ne l’utilisez pas est autant de temps de performance perdue. Il vaut mieux avoir une seule batterie que l’on recharge lorsqu’elle a besoin d’être chargée que deux batteries que l’on alterne.

Ces conseils de base en tête, notons qu’il existe des spécificités en fonction des types de batteries que vous utilisez. Tout d’abord, on a le cas de la batterie auto-rechargeable, qui se rechargera toute seule pendant que vous roulerez. Certes, cette fonctionnalité est pratique pour éviter de tomber en panne, mais ne cherchez pas à vous reposer entièrement dessus : ce système fonctionne souvent sur la base de panneaux solaires et ne vous permettra pas de récupérer assez d’énergie pour recharger votre batterie à fond !

Nous avons également le cas des batteries dites « à effet mémoire ». Ce phénomène concerne les batteries en plomb ou au nickel : ces batteries mémorisent à quel niveau de batterie vous les avez rechargées et fixera sur ce niveau son nouveau seuil d’épuisement. Ainsi, si vous avez pris l’habitude de recharger votre batterie dès qu’elle atteint 20 %, la batterie ne vous fournira plus d’énergie en dessous de ce seuil. Si vous possédez une batterie à effet mémoire, vous aurez donc besoin de la décharger entièrement avant de la recharger afin de ne pas la détériorer.

Bien conserver sa batterie

Il existe quelques astuces pour bien conserver sa batterie. Pour commencer, évitez de la laisser branchée en permanence, surtout lorsqu’elle est déjà à 100 %, car cela ne fera que la détériorer. Vous devez conserver votre batterie autour de 40 % : plus, elle sera soumise à une tension interne intense et donc s’usera plus vite, et moins, elle se détériorera rapidement.

Ensuite, quel que soit votre type de batterie, évitez de la conserver dans un endroit froid car ses performances diminueront. Bien sûr, évitez également les endroits chauds et humides, et privilégiez un endroit sec et de température moyenne. Evitez également de la poser sur un endroit humide ou à proximité d’eau, de terre, ou d’autres objets métalliques, car cela pourrait créer un court-circuit, non seulement dangereux pour votre batterie, mais aussi pour vous ! Lorsque vous nettoyer votre VTT électrique, pensez à bien retirer la batterie avant de commencer.

Utiliser les bons outils

Pour optimiser les performances de votre batterie, il est important d’utiliser des outils adaptés et de bonne qualité. Tout d’abord, rechargez-la toujours avec le chargeur qui vous a été fourni par le fabricant. Ensuite, évitez de vous faire avoir sur la marchandise : d’une manière générale, plus la garantie est courte, plus la batterie doit être de mauvaise qualité. Privilégiez les marques connues et réputées pour leur qualité et leur fiabilité, comme Bosh, Panasonic, Yamaha ou Shimano.

 

POSTER UNE RÉPONSE